Archive

Bria: le FPRC boycotte le vote référendaire

Le vote de la nouvelle constitution est boycotté dans une partie de la ville de Bria par les combattants de líex-Séléka se réclamant de Nourredine Adam

 

Cíest précisément dans le quartier Bornou que ces combattants ont boycotté le vote référendaire. Une source jointe depuis Bria a confié que les éléments du FPRC ont fait irruption dans le centre installé dans ce quartier pour récupérer les matériels.

"Les éléments du FPRC ont interrompu les opérations au niveau de Bornou. Ils ont pris les matériels électoraux qui ont été déposés au centre. Pour le moment, nous ne savons pas où ces matériels sont déportés", a confié cette source qui a requis líanonymat.

Un membre de líAutorité Sous préfectorale des Elections de Bria a confirmé líinformation tout en précisant que les agents de líASPE ont été agressés. "Je vous confirme ce boycott. Les combattants ont vandalisé les urnes, les bulletins de vote, les isoloirs ainsi que tous les autres matériels sensibles. Pour le moment, les opérations ne se déroulent pans dans cette partie de Bria, mais les casques bleus se sont rendus sur les lieux. Mais je dois préciser que de líautre coté, tout va bien et les électeurs sont là", expliqué cette source.

 


© Droits réservés
Une autorité locale de Bria contactée a parlé díéchange de tirs entre les casques bleus et les éléments du FPRC. "Depuis quelques minutes, nous entendons des tirs à líarme lourde et légère du coté de Bornou. Il síagit selon les informations des échanges de tirs entre les éléments de la Minusca et les combattants du FPRC", a-t-il souligné.

Les combats entre casques bleus et les ex-Séléka ne sont pas encore confirmés par la Minusca que nous níavons pas pu joindre en ce moment. Bornou est líun des quartiers les plus peuplés de Bria. Cíest dans ce quartier que les combattants du FPRC se sont installés.

Au moment où nous mettons sous presse, nous apprenons que des tirs sont signalés dans la ville de Bossangoa où il aurait aussi tentative de boycott. Rappelons que le numéro 2 du FPRC, Nourredine Adam avait menacé de boycotter le vote dans les zones sous son contrôle.


Commentaire


Retour en haut