Archive

M’Poko: MSF reduit ses activités après une attaque armée

MSF a réduit ses activités sur le site des déplacés de Mpoko suite à une attaque armée qu’elle a enregistrée sur le terrain. Cette décision a été rendue publique dans un communiqué de presse

 

Les consultations externes sont suspendues mais les services d’urgence et la maternité de la clinique continueront à accueillir les patients. La structure humanitaire rapporte les faits qui l’ont poussé à prendre cette décision en ces termes, "c’est au tour de 4h du matin qu’une dizaine d’individus armés ont fait irruption dans la clinique de Médecins Sans Frontières (MSF) à Mpoko, après avoir menacé et séquestré une partie du personnel, ils ont dérobé du matériel nécessaire pour le fonctionnement de la structure médicale", précise le document.

 


© Droits réservés
Médecin Sans Frontières condamne fermement cet acte de violence à l’encontre des travailleurs humanitaires et des structures de santé. Barbara Turchet, coordinatrice du projet à MSF appelle tous les groupes armés à respecter les travailleurs humanitaires, ainsi que les structures médicales, "la nécessité d’une aide humanitaire impartiale reste essentielle en République Centrafricaine (RCA). Ces actes de violence nuisent à la bonne mise en œuvre des activités médicales sur le terrain et ont de graves répercussions sur l’assistance vitale donnée à la communauté", a-t-elle lancé.

C’est le troisième incident, enregistré par MSF en l’espace d’un mois, selon les responsables de cette structure.


Commentaire


Retour en haut