Archive

Km5: les marchandises se font rares

Deux mois déjà que la situation dure. Parmi les raisons évoquées par les commerçants l'insécurité qui prévaut au sein des convoi pourrait justifier cet rupture des stocks

 

Il est 9 heures au marché du km5, dans le troisième arrondissement de la ville de Bangui, les commerçants installent leurs marchandises, les clients sillonnent le marché, des voitures personnelles et les motos taxi passent à toutes vitesse sur líavenue Koudoukou.

En face de nous, une femme vêtue dĎun complet rouge bordeaux. Elle est venue acheter un complet pull-over pour ses enfants. Difficile de trouver ce complet "il níy a pas assez de marchandises sur le marché. Ce que je suis venue chercher, je ne líai pas trouvé bien que jíai pu faire le tour du marché. Il y a aussi le fait que les prix des marchandises aient sensiblement augmenté", confie la cliente.

Après la hausse des prix constatée le mois dernier, les produits les marchandises se font rares sur les étales.

 


© Droits réservés
L'insécurité au sein des convois ne facilite pas la situation.
Mamadou Palalo délégué des commerçants grossistes, explique les raisons de cette rareté sur les marchés de Bangui en général et celui du km5 en particulier "il y a díabord, le problème lié au tronçon Bangui- Garoua-mboulai. Les conducteurs sont entrés en grève pour réclamer la sécurité sur la route parce ils ont perdu presque 82 des leurs à cause des attaques díhommes armés. Cela fait que les marchandises ne viennent pas. Les derniers événements survenus à Bangui ont paralysé les activités et donc les marchandises sortent mais ne rentrent pas" a t-il expliqué.

Ce dernier pense que la situation sera décantée dans un bref délai. Il appelle les clients à la patience.

Depuis la visite du Pape François à la mosquée centrale, les activités ont repris au niveau du Km5 mais les clients ont de la peine à avoir les marchandises.


Commentaire


Retour en haut