Archive

Dékoa: le nombre de déplacés augmente

Les habitant de Dékoa(Nana-Gribizi) ont de nouveau regagné les sites des déplacés et les villages environnants la semaine dernière, fuyant les exactions des ex-Séléka

 

Les habitant de Dékoa(Nana-Gribizi) ont de nouveau regagné les sites des déplacés et les villages environnants la semaine dernière, fuyant les exactions des éléments de líex-Séléka venus de Kaga-Bandoro. Ces derniers ont pris en otage dix-neuf(19) personnes des villages Dimbi et Bedombou. Le sous-préfet de cette localité, Guy Yves Mbetigaza appelle au secours.

Guy Yves Mbetigaza a souligné quí, "Une grande partie des déplacés avait regagné leurs domiciles, malheureusement líarrivée des éléments de líex-Séléka de Kaga-Bandoro en provenance des villages comme Dimbi, et Bendombou a fait retourner ces derniers dans les sites notamment dans la commune de Tilo et líéglise Catholique de Dekoa. Ces malfrats ont pris dix-neuf(19) personnes en otage et on nía pas le pouvoir ni la force de les poursuivre", a- expliqué le sous-préfet.

 


© Droits réservés
Par ailleurs, la source a évoqué le nombre élevé des déplacés sans aucune aide humanitaire et interpelle le gouvernement afin de trouver une solution face à líeffectif restreint des forces de líordre. "Que les organisations non gouvernementales nous viennent en aide à travers la nourriture et autres. Certaines familles dorment à même le sol. A cela síajoute aussi le manque des éléments de la gendarmerie. Que le gouvernement fasse de son mieux pour renforcer líéquipe de la gendarmerie qui ne compte actuellement que cinq élément", a-t-il souhaité.

La population de la sous-préfecture de Dékoa vie dans une psychose depuis le 02 Décembre à cause de líinfiltration des éléments de líex-Séléka dans les villages périphériques.


Commentaire


Retour en haut