Archive

La campagne du référendum constitutionnel reste inaperçue dans la capitale

Malgré le lancement officiel de la campagne pour le référendum constitutionnel líengouement reste toujours timide dans les arrondissements de Bangui

 

A dix jours du vote référendaire, aucune manifestation ni affiches ne sont faites pour la sensibilisation de la population.

Une situation déplorée par le Coordonateur de líOrganisation des Jeunes Leaders pour le Développement(OJLD), Crépin Azouka, dont son organisation a été retenue pour la champagne.

"La campagne a débuté très timidement avec une intensité de moins de 5%, et líengouement de la population est très faible pour la simple raison que, la constitution níest pas encore vulgarisée ni affichée dans les rues de Bangui. A cela síajoute, le manque de moyen pour la sensibilisation de la population", a souligné le coordonateur de líOJLD.

 


© Droits réservés
Il a profité de cette occasion pour lancer un appel aux autorités centrafricaines de leur venir en aide. "Avec des moyens limités, nous sommes engagés à participer dans le processus électoral en cours dans le cadre des activités díune caravane dans la ville de Bangui. Nous demandons aux autorités de la transition, aux organisations internationales díappuyer le mouvement afin de sensibiliser la population centrafricaine sur la nouvelle constitution", a-t-il lancé.

Le Ministre de líAdministration du Territoire Modibo Bachir Walidou lors díun point presse tenu le mercredi 02 décembre dernier, a exhorté la population centrafricaine à voter pour le "Oui" car, cette nouvelle constitution va asseoir le pays sur des bases saines et durables, capables de satisfaire les besoins de ceux qui vont diriger le pays.

La campagne du référendum qui a débuté le 2 décembre va prendre fin le 12 de ce mois. Le vote référendaire est prévu pour le 13 décembre 2015.


Commentaire


Retour en haut