Archive

Jeffrey Hawkins suggère les forces de défense intérieure comme solution

L'ambassadeur américain en RCA a relevé les questions qui constituent un débat autour de réarmement des FACA, entre autres, la crainte de la communauté musulmane quíil faut tenir compte

 

"Dans un pays souverain il y a évidemment et clairement une place pour une armée nationale qui représente la diversité du pays et qui est là pour défendre les frontière. Il faut que les Forces armées centrafricaines (FACA) soient réellement nationales avant de pouvoir assumer ce rôle", propos tenus par Jeffrey Hawkins, Ambassadeur des Etats accrédité auprès du gouvernement centrafricain, en visite ce mercredi au siège du Réseau des journalistes pour les droits de líhomme (RJDH).

Jeffrey Hawkins a relevé les questions qui constituent un débat autour de réarmement des FACA, entre autres, la crainte de la communauté musulmane quíil faut tenir compte, des menaces de groupes armés qui menacent de faire la guerre si on réarme les FACA, selon la même source, ces menaces sont sérieuses "mais les auteurs níagissent pas dans líintérêt de la nation".

"Si líutile níest pas prêt à utiliser cela pourra avoir des conséquences néfastes", a-t-il dit. Toute fois, selon líAmbassadeur des Etats Unis en Centrafrique, il existe díautres alternatives pour la sécurisation du pays. Il a évoqué la gendarmerie et la police comme solution palliative, "qui seraient plus adaptées dans le court terme à être employées".

 


© Droits réservés
Síagissant de réarmement des FACA, "il faut pas aller trop vite, car on risque díeffrayer une partie de la population et cela va aggraver la tension", a-t-il relevé.

"Chaque pas quíon fait vers les élections est un pas qui rassure la population et la communauté internationale", a dit-il dit en réponse à la question des échéances électorales en cours.

Jeffrey Hawkins est le premier Ambassadeur des Etats Unis envoyé et résident en Centrafrique, après le coup díEtat des ex Séléka le 24 mars 2013.


Commentaire


Retour en haut