Archive

Concertations sur la réorganisation de la transhumance des éleveurs en Centrafrique

Le 04 novembre dernier, la transhumance des éleveurs et de leur bétail étaient au coeur des échanges entre la FAO et le ministère centrafricain de líElevage

 


© Droits réservés
La crise sécuritaire menace la situation alimentaire dans le pays.
LíOrganisation des Nations Unies pour líalimentation et líagriculture (FAO) et le ministère centrafricain de líElevage ont entamé, mercredi à Bangui, des discussions pour déterminer les conditions de réorganisation de la transhumance des éleveurs et de leur bétail sur le territoire national.

Le but ultime de cette rencontre est de permettre la sécurisation des bêtes mais aussi des éleveurs pendant leur transhumance partout en Centrafrique. Les problèmes d'insécurité que connait la République Centrafricaine se sont répercutés sur la transhumance des bêtes.

Des combats souvent notés entre les éleveurs et les paysans habitant les zones traversées par les bêtes. Cette situation provoque parfois des manques de viande de búuf dans certaines régions de Centrafrique. C'est pour atténuer toutes ces difficultés que la FAO tente d'appuyer le gouvernement dans les solutions qu'il est en train de mettre en úuvre.


Commentaire


Retour en haut