Archive

Rwanda: les députés ouvrent la voie à un 3e mandat de Kagame

Les députés rwandais ont adopté jeudi à l'unanimité un projet de réforme de la Constitution ouvrant la voie à un troisième mandat du président Paul Kagame en 2017

 

Paul Kagame, 58 ans, homme fort du pays depuis 1994, a affirmé à plusieurs reprises ces derniers mois qu'il ne briguerait un troisième mandat que s'il était plébiscité par son peuple. La réforme constitutionnelle doit à présent être adoptée par le Sénat et par référendum.

Jeudi, les députés ont modifié l'article 101 de l'actuelle Constitution, qui date de 2003: désormais, "le président de la République est élu pour un mandat de cinq ans. Il ne peut être réélu qu'une seule fois", a déclaré à la presse la présidente de la chambre des députés, Donatille Mukabalisa. La Constitution de 2003 prévoyait deux mandats de sept ans.

 


© Droits réservés
Il a la possibilité, en théorie, de diriger le pays jusqu'en 2034.
Mais, a précisé Mme Mukabalisa, un article 172 apporte une nuance de taille, permettant au président Paul Kagame, comme à tout autre candidat, d'être (ré)élu en 2017 pour un mandat de sept ans, puis par la suite, de briguer les deux mandats de cinq ans prévus par la constitution révisée.

La présidente de la chambre des députés, qui n'a pas rendu public le texte voté jeudi, a démenti le fait que l'article 172 ait été rédigé sur mesure pour M. Kagame.

"C'est pour tout candidat à la présidence de la République, c'est pas seulement pour le président Kagame", a-t-elle déclaré.


Commentaire


Retour en haut