Archive

Attaque des membres de líUPC à Bangui, la Minusca demande líouverture díune enquête

La mission de maintien de la paix des Nations Unies encourage le gouvernement à ouvrir une enquête.

 

La MINUSCA a condamné líattaque lundi contre un véhicule des membres de líUnion pour la Paix en Centrafrique (UPC), une branche des ex-Séléka dirigée par le général Ali Daras, basé à Bambari.

"La MINUSCA condamne énergiquement líattaque survenue lundi à Bangui contre une délégation de líUPC (Union pour la paix en Centrafrique, ex-Seleka) en provenance de Bambari (centre) pour participer aux consultations avec les Forces Vives dans la capitale centrafricaine", cíest en ces termes que Minusca introduit sa déclaration.

Selon la Minusca, la délégation a été apparemment attaquée par des éléments inconnus au marché combattant, dans le huitième arrondissement de Bangui. Un des délégués a été sérieusement blessé et, pour des raisons humanitaires, a été transporté à líhôpital de la MINUSCA niveau II à Bangui où il reçoit des soins. Le sort díau moins trois autres délégués est actuellement en cours díinvestigation.

 


© Droits réservés
La MINUSCA appelle les auteurs de cette violente attaque à libérer tous les otages quíils pourraient détenir illégalement.
[" i La MINUSCA appelle les auteurs de cette violente attaque à libérer tous les otages quíils pourraient détenir illégalement. La mission exhorte également tous les acteurs au calme et à la retenue et à résoudre leurs différends à travers le dialogue"], insiste la Minusca.

La MINUSCA encourage le Gouvernement à mener des enquêtes "pour identifier les auteurs de cette attaque afin de les traduire en justice et exprime sa disponibilité à aider les autorités dans cette tâche."

Des informations restent confuses sur la tuerie ou non de trois membres de líUPC parmi lesquels figurent le secrétaire général Bouba et Ahamat Nidjad Ibrahim Poulakou, porte-parole de ce mouvement.


Commentaire


Retour en haut