Archive

Primaire républicaine: Trump nostalgique de Kadhafi et Saddam Hussein

Le monde se porterait nettement mieux si les anciens dictateurs irakien Saddam Hussein et libyen Mouammar Kadhafi étaient toujours au pouvoir, a estimé Donald Trump

 

"Sans nul doute!, a répondu le milliardaire américain à la question posée par un journaliste de CNN. Saddam Hussein et Mouammar Kadhafi ont été renversés en 2003 et 2011 respectivement, lors d'interventions militaires menées ou soutenues par les Etats-Unis.

[i "Regardez la Libye. Regardez l'Irak. Avant il n'y avait pas de terroristes en Irak. Il [Saddam Hussein] les tuait immédiatement. [L'Irak] est maintenant devenu l'université d'excellence du terrorisme"], a justifié M. Trump.

"Franchement, désormais il n'y a plus d'Irak ni de Libye. Ils ont volé en éclats. Il n'y a plus aucun contrôle. Personne ne sait ce qui se passe", a-t-il poursuivi.

Le candidat républicain à la prochaine présidentielle a jugé que l'Amérique était confrontée à un retour à "l'époque médiévale", avec des violences au Moyen-Orient d'une brutalité inédite "depuis des milliers d'années".

 


© Droits réservés
"Les gens sont décapités, les gens sont noyés dans des cages", a-t-il insisté. "C'est pourquoi je veux renforcer notre armée. Nous en avons besoin aujourd'hui bien plus que par le passé". Selon lui, "la doctrine Trump est simple : c'est la force".

Dans un tweet dimanche, Donald Trump a, par ailleurs, fortement contesté les capacités à relancer le marché du travail de son principal concurrent républicain, le neurochirurgien retraité Ben Carson. "Dans toute sa vie Ben Carson n'a jamais créé un seul emploi (enfin, peut-être à part celui d'une infirmière). J'ai créé des milliers d'emplois", a écrit le promoteur immobilier.

Ben Carson, seul candidat noir de cette présidentielle, était crédité de 28 % d'intentions de vote parmi les électeurs républicains de l'Iowa, où se tiendra en février le premier scrutin de la primaire, dans un sondage Bloomberg/Des Moines Register publié vendredi.


Commentaire


Retour en haut