Archive

Palestine et en Israël: le SG de l'ONU attendu

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon se rendra mardi au Moyen-Orient, pour rencontrer les dirigeants palestiniens et israéliens dans le but d'aider à calmer les tensions

 

"Le secrétaire général a exprimé à plusieurs reprises son angoisse et sa profonde préoccupation sur l'escalade de la violence en Israël et en Palestine", a indiqué le porte-parole dans un message envoyé à la presse.

"Dans un effort pour aider à calmer les tensions actuelles, il se rend à la région aujourd'hui (mardi 20 octobre 2015) pour rencontrer le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président palestinien Mahmoud Abbas, et d'autres hauts responsables", a affirmé le porte-parole.

"Il est prévu que le secrétaire général rencontrera les victimes israéliennes et palestiniennes des récentes hostilités et des attaques terroristes", a-t-il ajouté.

Cette visite intervient au milieu d'une vague de violence israélo-palestinienne, qui a jusqu'ici causé la mort d'au moins 40 Palestiniens et huit Israéliens.

 


© Droits réservés
Le conflit israélo-palestinien prend une ampleur inquiétante.
Une série d'affrontements meurtriers entre Palestiniens et Israéliens, y compris les forces de sécurité israéliennes, a marqué une grande partie du mois d'octobre, avec des incidents signalés dans plus de 50 endroits différents, y compris Jérusalem-Est, Ramallah, Hébron, Bethléem, Jénine, Tulkarem et Naplouse.

Dans un message adressé directement lundi aux peuples d'Israël et de la Palestine, le secrétaire général a exhorté les dirigeants des deux parties à mettre fin à la "posture et la corde raide" et à être plus sérieux au sujet de la poursuite de la solution à deux Etats - "la seule solution capable d'étancher durablement la haine ainsi que l'effusion de sang et la peur".

M. Ban a appelé les deux parties à ne pas permettre aux extrémistes d'aggraver davantage le conflit et à maintenir le statu quo dans le complexe de la mosquée al-Aqsa, un site sacré pour les musulmans et les juifs.


Commentaire


Retour en haut