Archive

Ban Ki-moon en Israël et dans les Territoires pour dire "trop c'est trop"

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon est attendu mardi en Israël et dans les Territoires palestiniens pour dire qu'ils doivent oeuvrer à enrayer l'escalade des violences

 

Avant l'arrivée de M. Ban, Israël détruisait en Cisjordanie occupée la maison d'un Palestinien qui avait tué une Israélienne fin 2014, alors même que le secrétaire général de l'ONU venait de réprouver cette pratique dans un message au ton vigoureux adressé aux Israéliens et Palestiniens.

M. Ban s'alarme d'une "dangereuse escalade". "Dans cette période difficile, il faut dire: trop, c'est trop. Cessons de prendre de grands airs et ramenons la mesure", déclare-t-il dans ce message enregistré pour la télévision onusienne et très critique aussi bien à l'encontre des dirigeants israéliens que palestiniens.

Le message et la visite de deux jours de M. Ban annoncée à l'AFP par un responsable de l'ONU, relèvent d'un effort diplomatique récent face aux violences qui secouent Jérusalem, Israël et les Territoires palestiniens depuis le 1er octobre et font craindre une nouvelle intifada.

 


© AFP
Les agressions ont déjà causés 49 morts.
Le secrétaire d'Etat américain John Kerry doit rencontrer le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu cette semaine en Allemagne, puis le président palestinien Mahmoud Abbas, peut-être en Jordanie.

Les affrontements quotidiens entre lanceurs de pierres palestiniens et soldats israéliens, les agressions mutuelles entre Palestiniens et colons et une vague d'attentats anti-israéliens et anti-juifs ont fait 41 morts palestiniens et un mort arabe israélien d'une part, et huit morts Israéliens de l'autre. Un Erythréen, pris par erreur pour un auteur d'attentat, a été tué.


Commentaire


Retour en haut