Archive

Rentrée scolaire timide à Bangui

Depuis le lancement officiel de la rentrée scolaire en République Centrafricaine le 21 septembre 2015 par le ministre de l’Education Nationale à Bangui, c’est ce 19 octobre 2015 qu'elle débute

 

Du lycée Barthelemy Boganda au lycée de Miskine, l’ambiance est plus dense avec une présence massive des élèves qui sont venus pour vérifier leurs noms et leurs classes.

Steve Dodane, élève en classe de 1ere au lycée de Miskine à Bangui est satisfait de reprendre le chemin de l’école. "Je suis venu vérifier mon nom sur la liste et je suis très content de la reprise des activités scolaires au lycée de Miskine pour l’année académique 2015-2016", a-t-il témoigné.

"Les portes sont ouvertes à la date indiquée depuis le lancement officiel, même si les derniers événements n’ont pas été favorables à la reprise. Et donc, quelques élèves sont venus et nous attendons les autres", a expliqué le proviseur du lycée de Miskine Barnabé Matchykesse.

 


© Droits réservés
Une reprise longuement attendue.
Du coté Fondamental 1, à l’exemple de l’école d’Application Centre Fille et Garçon dans le premier arrondissement de Bangui, on constate une timide reprise des cours. Quelques élèves sont dans les salles de classe. C’est ce qu’a témoigné la directrice de l’école centre garçon, Charlotte Palli-Lengue. "Pour la journée de ce lundi, les enseignants sont venus ainsi que quelques élèves et aussitôt, nous avons fourni la liste des fournitures scolaires pour démarrer normalement l’année scolaire 2015-2016", a expliqué Charlotte Palli-Lengue.

A l’école Ndrès dans le 4e arrondissement de Bangui, les portes sont toujours fermées. Assis sur une chaise dans le bureau, le directeur de cette école, Maurice Ndomende-Kette, a expliqué les raisons de la non reprise des cours au sein de son école. "Les élèves ne manifestent pas la volonté d’aller à l’école, et surtout pour la simple raison que la zone de Boy-Rabe, c’est un quartier où l’insécurité est très remarquable", a-t-il indiqué.

 


© Droits réservés
Seulement 40% des établissements du pays reprennent les activités.
Toutefois, il promet de tenir une réunion avec les enseignants afin de les affecter dans leurs classes respectives.

Malgré le lancement officiel de la rentrée scolaire en République Centrafricaine, les résultats du second tour de baccalauréat ne sont toujours pas rendus publics. Selon l’inspecteur général de l’enseignement Noël Ramadan, les résultats seront publiés ce lundi 19 octobre 2015.

Selon le Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA) qui rapporté ce lundi les propos du Ministère de l’Education, certaines écoles sont ouvertes dans les quartiers sécurisés, notamment dans les 1er, 2ème, 7ème arrondissements et une partie du 6ème arrondissement.

"Les écoles sont majoritairement fermées dans les 3èmes, 4ème, 5ème, 8ème et une partie du 6ème arrondissement. Environ 40% des écoles sont ouvertes mais ont un fonctionnement limité (présence partielle des élèves et des enseignants, notamment à cause des problèmes de sécurité)", note OCHA dans une publication ce lundi.


Commentaire


Retour en haut