Archive

Mbrès: l'école, un lointain souvenir

Alors que le préfet de la Nana-Gribizi Gaston Yendemon a lancé la rentrée scolaire 2015- 2016, face aux conflits, l'école demeure un terrain hostile

 

Les activités scolaires peinent à reprendre dans la ville de Mbrès. Ce retard est lié à líinsécurité qui persiste dans cette région. Díaprès le constat díun habitant, toutes les portes des établissements restent fermées. Certains bâtiments sont en ruines et envahis par des hautes herbes.

"Depuis trois ans, aucun fonctionnaire de líÉtat níest visible dans la ville de Mbrès, en particulier les enseignants. Les établissements ne fonctionnent pas et les enfants sont toujours à la maison", a témoigné une source locale.

 


© Droits réservés
Des vies, des avenirs assombris par les conflits.
Líinsécurité qui perdure dans cette ville est líune des principales raisons à la base de cette situation qui compromet líavenir de enfants.

La population de Mbrès demande aux autorités de la transition de "jeter un regard" sur ladite ville et de trouver une solution à ces problèmes díéducation.

Le préfet de la Nana-Gribizi Gaston Yendemon avait lancé la rentrée scolaire 2015- 2016 à Kaga-Bandoro. La ville des Mbrès était concernée par cette rentrée sauf que la reprise níest pas encore effective.


Commentaire


Retour en haut