Archive

Le Conseil de sécurité condamne líattaque contre la MINUSCA

Un casque bleu de la Minusca a été tué le 07 octobre dernier, lors díune attaque contre un convoi de la Mission entre Damara et Ngerengou, dans la Préfecture de la Ombella MíPoko

 

Le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné le 07 octobre dernier dans les termes les plus forts, l'attentat survenu la veille contre un convoi de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), au cours duquel un Casque bleu du Burundi a été tué et un autre blessé.

Parti de Damara, dans la préfecture d'Ombella Mpoko, le convoi de la MINUSCA se dirigeait vers la ville de Ngerengou lorsqu'il a été attaqué, à environ 55 kilomètres au nord de Bangui.
Dans un communiqué de presse rendu public au siège de l'ONU à New York, les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leurs condoléances et leur soutien envers les familles des deux soldats, ainsi qu'au gouvernement du Burundi, aux autorités de transition et au peuple de la République centrafricaine, et à la MINUSCA. Ils ont en outre souhaité un prompt rétablissement au soldat de la paix blessé durant l'attaque.

 


© Droits réservés
Le Conseil a appelé les autorités centrafricaines à mener rapidement une enquête sur les circonstances de cette attaque.
Les membres du Conseil de sécurité ont condamné énergiquement toutes les attaques et provocations à l'encontre de la MINUSCA perpétrées par des groupes armés. Ils ont souligné que les attaques prenant pour cible des soldats de la paix sont susceptibles de constituer des crimes de guerre et ont rappelé à toutes les parties leurs obligations en vertu du droit international humanitaire.

Le Conseil a appelé les autorités centrafricaines à mener rapidement une enquête sur les circonstances de cette attaque, avec l'aide de la MINUSCA, et à traduire les coupables en justice. Il a insisté pour que les auteurs de cette attaque soient tenus pour responsables.

Le meurtre du soldat burundais porte à 17 le nombre des militaires ayant perdu la vie en RCA depuis le déploiement de la MINUSCA dans ce pays, le 15 septembre 2014. Le Conseil des 15 membres a réitéré son soutien envers la MINUSCA pour aider le peuple de la République centrafricaine et les autorités de transition, qui ont la responsabilité première de protéger la population, dans leurs efforts pour apporter une paix durable et la stabilité au pays


Commentaire


Retour en haut