Archive

La BDEAC va relancer ses projets en RCA

Réunis à Bangui, des experts de la BDEAC se penchent sur le dossier de financement díune centrale hydraulique sur les chutes de Ndjimoli, dans la localité de Nola à líouest

 

Les experts de la Banque de développement des États de líAfrique centrale (BDEAC) en provenance du Cameroun, du Congo et de la Centrafrique sont réunis à Bangui depuis mercredi pour se pencher sur le dossier de financement díune centrale hydraulique sur les chutes de Ndjimoli, dans la localité de Nola à líouest de la Centrafrique, à la frontière du Congo et du Cameroun.

La construction díun barrage hydraulique sur les chutes de Ndjimoli est un projet intégrateur sous-régional. Financé par la BDEAC, le projet, réalisé avec líappui du pôle énergétique en Afrique centrale, un organisme chargé de líélectrification des villes de la sous-région, vise à fournir plus de 200 mégawats díélectricité aux villes camerounaise, congolaise, centrafricaine et même à la République démocratique du Congo (RDC).

La BDEAC tient beaucoup à ce projet qui va fournir une électricité en quantité et en qualité aux populations de líAfrique centrale, a souligné le coordonnateur du pôle énergétique, Blaise Mavoula.

 


© Droits réservés
L'accent sera mis sur l'énergie.
Outre ce projet énergétique, la banque finance aussi díautres projets destinés à fournir de líeau potable aux habitants de Bangui, ainsi que des projets des opérateurs économiques centrafricains.

Le financement de ces projets a été bloqué par la BDEAC à cause de líinsécurité qui a régné en Centrafrique.

Avec líaccalmie retrouvée, la banque est à la recherche des voies et moyens pour débloquer le financement de ces projets.


Commentaire


Retour en haut