Archive

Bangui: des perturbations dans la circulation

Les activités ont été temporairement perturbées au début de la mi-journée dans une partie du 4ème arrondissement de Bangui

 

Des Anti-Balaka sont sortis dans la rue et ont empêché les véhicules et autres engins roulant de circuler librement. La présidence par la voix du Ministre Conseiller en matière politique parle díun évènement qui síinscrit dans la suite logique de la demande de la 3ème transition.
«Des boutiques, des magasins et autres lieux de vente du marché Gobongo dans le 4ème arrondissement et au pk12 à la sortie nord de Bangui ont dû fermer leurs portes», ont raconté certains habitants du pk12 joints au téléphone par le RJDH.

Díaprès une source jointe à Gobongo, «Ce sont les Anti-Balaka qui ont érigé des barricades sur les voies. On ignore encore les raisons». Même constat fait au PK 12, sortie nord de la ville de Bangui. «Les deux axes ont été barricadés au niveau du pont bascule. Il síagit de la route qui mène à Damara et celle de Boali. Le marché síest vidé dans la matinée», a décrit Jean Nargo, habitant de PK12.

 


© Droits réservés
Ce sont les Anti-Balaka qui ont érigé des barricades sur les voies.
De sources non officielles, líévènement de ce 21 septembre serait une riposte à une probable descente des éléments de líUnion pour la Paix en Centrafrique, (UPC) de Ali Darass à Bangui et la démission de la cheffe de líEtat de transition.

Selon la présidence de la République, il síagit bien de la suite logique de líidée de la troisième transition mais des dispositions sont déjà prises pour parer à toute éventualité. «Cíest la suite logique de la revendication de la troisième transition. La présidence observe les choses et des dispositions sont déjà prises. Cette situation relève en revanche du gouvernement de transition», a indiqué Anicet Guiyama Massogo, Ministre-Conseiller politique de la cheffe de líEtat.


Commentaire


Retour en haut