Archive

Bambari: activités reprennent sur fond de peur

Les activités reprennent timidement dans la ville, même si les habitants déplorent le non-respect de principe de «zone sans arme»

 

«Les services administratifs ont ouvert leurs portes ainsi que les activités commerciales. La circulation est encore timide et par peur certains fonctionnaires quittent tôt les lieux de travail», a décrit un instituteur. Malgré cette peur, líon signale que les services de líhôpital de Bambari sont opérationnels. Certains commerçants qui ont ouvert leurs portes, a confirmé une source de la mairie de la ville de Bambari.

Abbé Félicien Akra de la paroisse Saint Joseph de Bambari a expliqué que depuis quelques jours, les portes de services administratifs sont ouvertes, «les bureaux sont ouverts en dépit de la lenteur du déploiement des services de líEtat dans la ville, quelques services au niveau de la sous-préfecture de la ville, de la mairie et bien díautres services administratifs sont opérationnels» a-t-il dit.

 


© Droits réservés
Le spectre de la peur plane toujours.
«Les éléments de líUPC de Ali Darras circulent avec des armes. « Le principe de zone sans arme níest pas respecter», a fait observer une source administrative.

Le dimanche 6 septembre, lors díune visite à Bambari, le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies a décrété «la zone sans arme» à Bambari. Mais depuis, cette zone est difficilement respectée par les groupes armés présents dans cette ville.


Commentaire


Retour en haut