Archive

Une association évoque "la présence massive" de Peuls dans des régions

Le Collectif des Centrafricains pour la réconciliation, qui regroupe des leaders des milices chrétiennes anti-Balakas et des ex-rebelles Sélékas, a dénoncé la présence massive des Peuls dans certaines

 

Le président du collectif, Sébastien Wénézou, actuel ministre de l’Environnement, ancien porte-parole des anti-Balakas, a accusé les Peuls membres des ex-Sélékas d’être responsables du regain de violence dans certaines régions de la République centrafricaine.

Selon Sébastien Wénézou, la présence massive des peuls armés sur le territoire national est le fait du mercenaire Ali Ndaras.

Non seulement ce mercenaire est responsable de l’insécurité dans les régions centre de la RCA, mais il prépare une nouvelle invasion du pays avec d’autres mercenaires? Comme par le passé, a expliqué Sébastien Wénézou, qui a averti que les membres de son association ne resteront pas les bras croisés devant cette situation.

 


© Droits réservés
Toute une tribu plus que jamais indexée.
Sébastien Wénézoui a menacé ouvertement d’aller en guerre contre Ndaras, membre des ex-Sélékas s’il n’arrêtait pas ses troupes.

Ces derniers temps, les populations des régions centre et nord de la RCA se plaignent des violences perpétrées contre elles par les Peuls armés qui écument leurs champs. Faute d’équipements et en raison de l’insuffisance de leurs effectifs, les forces de l’ordre sont incapables d’enrayer ces violences.

Au sujet de la Transition, Le collectif des Centrafricains pour la réconciliation, a invité les responsables politiques qui demandent une troisième transition dans le pays à abandonner cette idée et à soutenir l’actuelle transition pour qu’elle organise rapidement les élections, afin de sortir le pays de ses difficultés.


Commentaire


Retour en haut