Archive

Bangui: des poissons avariés découverts

Présentant un danger pour la santé publique, le constat a été fait dans une poissonnerie le mercredi 26 août 2015, par la mairie de Bangui

 

La découverte a a été faite dans la poissonnerie ĎíSociété Centrafrique Futureíí. Des poissons dégageant une odeur nauséabonde et présentant un danger pour la santé publique, ont été révélés au grand jour par les agents de la mairie de Bangui le 26 août 2015. Pour des raisons de sécurité publique, la marchandise a été saisie par la mairie de la ville de Bangui. Seulement, selon des informations parvenues au RJDH, une partie de ces poissons pourris a été déjà vendue à des commerçantes.

Zacharie Pissare, directeur de la concurrence et de la consommation au ministère du Commerce et de líindustrie présent sur les lieux, a constaté les faits et a promis des sanctions «la société "Centrafrique future" a amené des cargaisons décongelés. Des prélèvements ont été déjà faits ce matin par le laboratoire de líUniversité de Bangui pour líexamination, si les faits sont confirmés, il y aura des sanctions conséquentes» a-t-il précisé.

 


© DR
Une partie de stock a déjà été écoulé.
De plus, il a annoncé que des mesures immédiates seront prises, «nous allons saisir la poissonnerie jusquíà ce que le résultat soit rendu public où mis à la disposition du département du commerce pour des décisions à prendre.»La mairie de la ville de Bangui, la direction des douanes, et le département du commerce ont été informés de la situation et ont fait une descente ce matin sur les lieux pour vérifier les faits.

Ces cargaisons de poissons avariés font parties des premiers convois à arriver à Bangui après la grève des conducteurs camerounais qui réclamaient plus de sécurité sur líaxe Bangui-Garaoua Boulaï. Ils auraient passé plus de temps à la frontière.


Commentaire


Retour en haut