Archive

Minusca: Washington se dit "profondément choquée" par les accusations de viols

Suite aux accusations de sévices sexuels sur des enfants centrafricains impliquant des Casques bleus, les Etats-Unis réclament la punition des coupables

 

Líannonce a été faite par le porte-parole du département d'Etat, Mark Toner, "Les Etats-Unis sont profondément choqués et consternés par les accusations" visant des Casques bleus de la mission de l'ONU en Centrafrique (Minusca). Des mots du porte-parole, "Ces accusations soulèvent de sérieuses inquiétudes quant à la discipline et au commandement de la mission"].Il faut enquêter immédiatement et exhaustivement, avec la punition appropriée pour les auteurs des faits qui devront rendre des comptes". Des accusations qui menacent de saper la crédibilité des opérations de maintien de la paix de l'Onu, selon le communiqué de Mark Toner.

La Minusca fait face à 57 accusations de fautes, dont 11 concernent potentiellement des cas d'abus sexuels sur des enfants, selon l'Onu. Les dernières accusations en date ont poussé à l'ouverture d'une enquête sur le viol présumé d'une fille de 12 ans par un Casque bleu. La mort d'un adolescent et de son père tués par des tirs ont également été également dénoncés.

 


© Droits réservés
Des sanctions désormais prévues pour les soldats de la Minusca.
Le secrétaire général de líOnu Ban Ki-moon a nommé jeudi 13 août 2015, le Gabonais Parfait Onanga-Anyanga à la tête de la mission en Centrafrique, après avoir demandé et obtenu la veille la démission du Sénégalais Babacar Gaye suite au scandale. Washington a salué les efforts du secrétaire général et assuré être convaincue du rôle joué par la Minusca et plus largement par les opérations de maintien de la paix de l'Onu pour "faire avancer la paix et la réconciliation dans les régions frappées par la violence".

Díaprès Mark Toner, les Etats-Unis continueront à pousser l'Onu à agir avec diligence pour améliorer la sélection (des Casques bleus). De plus, on annonce la mise en place des mesures protégeant les civils victimes díabus et d'exploitation, de quoi permettre díenquêter sur toute accusation et adopter les mesures appropriées.





Commentaire


Retour en haut