Archive

Election présidentielle en RCA: aucune femme! Cíest une calamiteuse régression

Par Joseph Akouissonne

 

Centrafrique - liste des candidats à líélection présidentielle: aucune femme! Cíest une calamiteuse régression

Quelle cécité politique. Quíelle injure faite aux mamans Centrafricaines. Ces candidats mâles qui posent fièrement dans leur costume trois-pièces dans le journal panafricain en ligne AFRIQUE NEWS, ont oubliés que cíest grâce à la femme leur mère quíils sont là. Comment líAutorité Nationale des Élections a-t-elle laissé publier cette inique liste qui ne tient pas compte des réalités sociologiques de la Centrafrique?

En Centrafrique, comme partout dans le monde, les femmes sont les plus nombreuses. Cette liste misogyne est choquante. Elle est insupportable. La nouvelle Centrafrique qui va surgir demain doit être exemplaire. Elle doit se débarrasser des oripeaux des politiques des vielles lunes. La femme doit être promue. Pas au détriment de líhomme. Mais retrouver la place qui lui revient dans la gestion du pays. Habituées comme elles sont à la gestion financière, et éducative de la famille, la femme centrafricaine ne sera pas pire que líhomo-erectus centrafricain. Peut-être même quíelle réservera des agréables surprises, pour un peuple qui a tant souffert.

LíAutorité Nationale des élections, et les autorités centrafricaines doivent user de leurs pouvoirs régaliens. Pour que des femmes, à part égale figurent, sur la liste des candidats. Il faut corriger cette dérive au plus vite.

 


© Droits réservés
Femmes centrafricaines: «femmes debout» comme disent les Antillaises
Femmes Centrafricaines, líhistoire nous apprend que jadis, vous êtes descendues dans les rues de Bangui, pour défier le tyran Jean-Bedel Bokassa.

Terrorisé, il a satisfait vos revendications et cessa la répression contre les lycéens. Exigez aujourdíhui avec la même force, un traitement républicain: Un Homme/ une Femme pour diriger le pays. La République Centrafricaine ne manque pas de talents au féminin.

Beaucoup de Centrafricaines dans le passé, et encore aujourdíhui, continuent de prouver leur courage. Pendant que les hommes politiques centrafricains collaboraient avec les régimes autocrates, dictatoriaux et sanguinaires. Les femmes assuraient líéducation des enfants et la gestion du foyer familial.

Il faut veiller, à ce que, ceux qui ont plongé la République Centrafricaine, dans les abysses ne síemparent à nouveau des rênes du pays.


Commentaire


Retour en haut