Archive

Centrafrique: Le président réélu François Bozizé sera investi le 15 mars 2011

Cíest la date de sa prise de pouvoir par les armes en mars 2003

 

Le président élu de la Répbulique centrafricaine François Bozizé a annoncé samedi quíil a décidé díêtre investi le 15 mars 2011, «en raison du caractère hautement historique de la date du 15 mars 2003» (date de sa prise de pouvoir par les armes). Dans sa première adresse à la nation, François Bozizé a aussi appelé aux candidats malheureux à se ressaisir pour préserver la paix en Centrafrique. La Cour constitutionnelle a jugé et sa décision síimpose. Je voudrais en conséquence vous inviter, mes chers compatriotes à prendre acte de cette décision de nos juges suprêmes et à respecter désormais les institutions que nous nous sommes librement données, a-t-il indiqué. Il nous faut accompagner les réformes par la réalisation effective de nouveaux grands projets économiques déjà inaugurés tels que la cimenterie et la mise en exploitation industrielle de nos ressources minières et énergétiques

 


© leparti-knk.org
Le président qui sera investit
Selon les résultats définitifs publiés par la Cour Constitutionnelle, François Bozizé , 64 ans, a officiellement été réélu avec 64,67% de voix au premier tour des élections présidentielles du 23 janvier dernier qui sont contestés par l'opposition. La Cour constitutionnelle décide que l'élection du 23 Janvier 2011 est régulière et est élu président de la République centrafricaine le candidat François Bozizé avec 718.801 voix soit 64,37%" des suffrages", a annoncé le président de la Cour, Marcel Malonga, lors d'une audience radio-télévisée. "La cour constitutionnelle décide (...) que les recours de Ange-Félix Patassé, Martin Ziguélé, Emile Gros Raymond Nakombo sont rejetés parce que non fondés en droit, a-t-il ajouté. La Cour a un peu modifié les chiffres annoncés le 1er février par la Commission électorale indépendante (CEI) en enregistrant des résultats de bureaux de vote écartés par la CEI.

 


© sangonet.com
L'opposition, qui rejette les résultats et a dénoncé de nombreuses "irrégularités" avait notamment affirmé que 1.262 des 4.618 bureaux de vote du pays n'avaient pas été comptabilisés, soit une occultation de 25% des votants, selon elle. La Cour a officiellement comptabilisé 4.049 bureaux sur les 4.618, "ne prenant pas en compte" 569 bureaux "litigieux".M. Bozizé voit son total de voix augmenter de 607.184 à 718.801 mais son pourcentage baisse de 66,08% à 64,37%. Il reste toutefois largement au-dessus de la majorité absolue. L'ancien président Ange-Félix Patassé passe de 20,10% à 21,41% (139.279 voix), l'ancien Premier ministre Martin Ziguélé de 6,46% à 6,80% (75.939 voix), l'économiste Emile Gros-Raymond Nakombo de 4,64% à 4,61% (51.469 voix) et l'ancien ministre de la défense et représentant de l'ex-rébellion de l'Armée populaire pour la restauration de la démocratie et le développement (APRD) Jean-Jacques Demafouth de 2,72% à 2,79% (31.184 voix).


Commentaire


Retour en haut