Archive

Le Premier ministre centrafricain négocie avec les groupes armés

Mahamat Kamoun, a entamé mercredi des concertations avec les groupes armés responsables de líinsécurité en Centrafrique

 

Le Premier ministre centrafricain, M. Mahamat Kamoun, a entamé mercredi des concertations avec les groupes armés responsables de líinsécurité en Centrafrique, pour examiner avec eux les modalités de la mise en úuvre de líaccord de Démobilisation, Désarmement, Réinsertion et Rapatriement (DDRR) signé à Bangui, en marge du forum national de réconciliation qui síest déroulé du 4 au 11 mai dernier. M. Kamoun síest díabord entretenu séparément avec les représentants des deux branches des ex Sélékas.

Le gouvernement et les partenaires au développement de la République centrafricaine doivent leur donner les moyens pour descendre sur le terrain, identifier les combattants et les cantonner, en vue du démarrage effectif du désarmement.

Les responsables des groupes armés doivent convaincre leurs éléments et les amener à adhérer au processus de normalisation en cours.

 


© Droits réservés

Pour ceux qui sont déjà cantonnés dans des camps militaires à Bangui, le gouvernement et les partenaires de la Centrafrique doivent les prendre en charge pour les amener à déposer les armes.

Les responsables de ex sélékas ont affirmé que si líétat mettait à leur disposition les moyens conséquents, les opérations de DDRR seraient rapides et les élections pourraient alors être organisées dans les meilleurs délais sur toute líétendue du territoire national.

Le Premier ministre centrafricain doit se concerter au total neuf groupes armés. Sa prochaine rencontre doit avoir lieu avec les anti balakas et les forces armées non combattantes.


Commentaire


Retour en haut