Archive

La force française Sangaris amorce son retrait en Centrafrique

Sangaris démobilise progresivement ses soldats pour laisser place aux forces onusiennes de la Minusca. Un passage de relais difficile à mettre en place

 

Alors que la situation en Centrafrique síest apaisée ces derniers mois, notamment à Bangui, l'opération Sangaris revoit ses effectifs à la baisse. Déployée depuis décembre 2013 dans le pays, cette armée entend désormais devenir une force de réserve.

De 2000 hommes au plus fort de la crise, les effectifs vont donc être progressivement réduits jusquíà atteindre entre 600 et 900 militaires. La force des Nations unies, la Minusca, doit prendre le relais. Cette dernière compte actuellement 8 500 hommes, qu'elle prévoit de porter à 10 000 avant la fin août.

Cependant, ce passage de témoin se révèle compliqué à réaliser: les Casques bleus sont confrontés à des difficultés d'ordre logistique et peinent à se déployer efficacement dans certaines régions.

<iframe src="https://embed.france24.com/fr/video/369346E2-AD6C-4283-BD5B-E006C5E0091A" width="590" height="400" scrolling="no"></iframe>

 




Commentaire


Retour en haut