Archive

Centrafrique: La Minusca crée une "cellule spéciale" pour sécuriser les élections

Un processus de désarmement non encore effectif et la non adhésion de tous groupe armés à l'accord de désarmement, motivent cette initiative

 

La Mission onusienne en République Centrafricaine (Minusca) a annoncé, mercredi, la création díune "cellule spéciale" qui se chargera de la sécurisation des élections prévues avant la fin de l'année 2015.

Síexprimant, mercredi, lors díune conférence de presse à Bangui, Hamadoun Touré, porte-parole de la Minusca, a précisé que "tout sera mis en úuvre par cette nouvelle structure afin que les conditions de sécurité ne puissent plus être évoquées en tant quíargument pour la non-tenue des élections".

Il a, en outre, relevé: "la sécurité níest pas, seulement, la présence de militaires mais aussi líétat psychologique de la population et la cohésion sociale comme celle dont ont fait preuve, mardi, les populations, musulmanes et chrétiennes confondues, de la ville de Bambari (centre)" lors d'une réunion.

 


© un.org

M. Touré a précisé que la création de "la cellule spéciale pour les élections est motivée par plusieurs facteurs, notamment, "le processus de Désarmement Ė démobilisation Ė réinsertion Ė rapatriement des ex-combattants (DDRR) des groupes armés actifs sur le territoire centrafricain qui níest, toujours, pas effectif, ainsi que par la désapprobation affichée par les Anti-balaka et líune des factions dissidentes de la Séléka de l'accord de désarmement signé le 10 mai en marge du forum de Bangui", faits qui laissent peser, selon lui, évoir des risques d'insécurité.

Adolph Manirakiza, Porte-parole de la force militaire de la Minusca, a, pour sa part, noté que "la cartographie sécuritaire est plus que jamais rassurante, notamment, en comparaison avec la situation qui prévalait avant", ajoutant que "dans tout le secteur nord-est du pays, jusquíà Birao, de nouveaux déploiements sont en cours pour assurer la sécurisation des zones encore non couvertes".

"Dans les régions du Centre-ouest, la Minusca a déjà des positions et les quelques zones qui ne sont pas encore couvertes, le seront très prochainement", a-t-il assuré.


Commentaire


Retour en haut