Archive

Les problèmes des ambassades centrafricaines à l'étranger

Les difficultés des représentations diplomatiques à líétranger étaient au menu díun entretien, mercredi à Bangui, entre la présidente de la Transition, les ambassadeurs et les consuls

 

Les difficultés des représentations diplomatiques centrafricaines à líétranger étaient au menu díun entretien, mercredi à Bangui, entre la présidente de la Transition en Centrafrique, Mme Catherine Samba Panza, les ambassadeurs et consuls centrafricains venus participer au forum national de réconciliation qui síest achevé lundi dernier.

La plupart des diplomates centrafricains vivent dans des conditions misérables dans les pays díaccueil où ils cumulent plusieurs mois de loyers impayés. Certaines représentations diplomatiques níont pas de connexion internet. Faute de moyens financiers, les diplomates nouvellement accrédités rejoignent leurs nouveaux postes díaffectation avec un retard considérable.

 


© Droits réservés

Les valises diplomatiques circulent difficilement. Le courrier díune représentation diplomatique en Afrique centrale transite díabord par líEurope avant díarriver à sa destination finale avec plusieurs semaines de retard.

Avant le forum, le ministre centrafricain des Affaires étrangères, M. Toussaint Kongo Doudou, avait révélé que certains anciens ambassadeurs avaient vendu à leur profit les propriétés abritant les représentations diplomatiques ou détourné líargent destiné à líachat de ces propriétés.

Autant de problèmes qui rendent difficile le travail des diplomates centrafricains à líétranger.

Le forum national de réconciliation a fait un certain nombre de recommandations pour dynamiser la diplomatie centrafricaine qui a besoin de diplomates aguerris, capables de trouver des partenaires pour accompagner la transition.


Commentaire


Retour en haut