Archive

Le parquet de Bangui va ouvrir une enquête contre les militaires français accusés de viol

L'enquête de l'ONU et de la France a été menée à "l'insu" de la justice centrafricaine, a affirmé jeudi le parquet de Bangui, annonçant l'ouverture d'une enquête locale

 

L'enquête sur des accusations de viols d'enfants par des militaires français déployés en Centrafrique a été menée à "l'insu" de la justice centrafricaine, a affirmé aujourd'hui le parquet de Bangui, annonçant l'ouverture d'une enquête locale.

"Une enquête interne a été menée à notre insu alors que les victimes sont à Bangui (...) Des ONG et organes de l'ONU sont descendus sur le terrain sans nous informer, nous n'avons pas compris pourquoi", a-t-il accusé.

 


© Droits réservés

"Si les fait sont avérés, c'est une affaire extrêmement grave. Ce n'est pas parce qu'on est dans un pays en crise qu'on bafoue le droit", a-t-il poursuivi.

Le procureur a annoncé avoir "immédiatement" ouvert une enquête: "Nous allons prendre contact avec le bureau des Nations chargé de cette affaire et les autorités françaises pour leur demander de nous communiquer les documents y afférant".


Commentaire


Retour en haut