Archive

Centrafrique: l'ONU confirme l'enquête contre des militaires français auteurs d'abus sexuels

L'enquête a été réalisée au printemps 2014 suite à des allégations graves d'atteintes sexuelles contre des enfants, a indiqué mercredi le porte-parole du Secrétaire général

 

L'ONU a réalisé une enquête au printemps 2014 en République centrafricaine, suite à des allégations graves d'atteintes sexuelles contre des enfants dont se seraient rendus coupables des militaires français préalablement au déploiement de la Mission onusienne dans le pays, a indiqué mercredi le porte-parole du Secrétaire général.

Une version non finalisée du rapport d'enquête, qui a été effectuée par le Bureau des droits de l'homme des Nations Unies à Bangui, a été remise de manière informelle en juillet 2014 aux autorités françaises par un membre du personnel onusien, avant même sa transmission au Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH), a précisé le porte-parole dans un communiqué de presse.

 


© Droits réservés
Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon

«Il s'agit là d'une violation grave du protocole, qui, comme chaque membre du personnel du HCDH le sait, exige d'expurger toute information susceptible de mettre en danger les victimes, les témoins et les enquêteurs», a regretté le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric.

Une enquête interne est actuellement en cours afin de faire la lumière sur les circonstances ayant permis la transmission informelle du rapport à une tierce partie et de déterminer si le document ainsi remis à la France contenait l'identité des personnes concernées par l'enquête.

Un membre du personnel onusien a été placé en congé administratif avec suspension de salaire en attendant les résultats de cette enquête interne.


Commentaire


Retour en haut