Archive

Revue de la presse centrafricaine du 21 avril

Le forum national, la grève des policiers, líinsécurité et le drame en méditerranée au menu des quotidiens centrafricains

 

Le forum national dont la tenue est prévue à Bangui dans les prochains jours, la grève dans la police nationale, líinsécurité et le drame survenu en méditerranée ont été les principaux sujets de commentaire des quotidiens parus mardi dans la capitale centrafricaine.
Sur le forum de Bangui, l'Hirondelle affirme à la Une que âÄė'Denis Sassou Nguesso exige la participation de Djotodjia et Bozizé au forum national de Bangui.

Le quotidien indépendant Centrafric Matin est tout à fait hostile à l'implication des deux anciens chefs d'Etat dans le débat. Le forum doit éviter ce piège, estime le journal, relèvant que "Bozize a été marqué par une gouvernance moyenâgeuse, sur fond de cupidité insatiable, dans le décor de la pensée unique, du tribalisme, du clanisme".

"Le forum de Bangui doit être souverain et les décisions immédiatement exécutoires, pour éviter un accouchement mort -né, comme par le passé", poursuit le journal, ajoutant que "le chronogramme d'exécution doit être ficelé pour ne pas être hyper élastique, au gré des caprices des princes ou princesses qui nous gouvernent".

Sur la question de la participation de Bozize et Djotodjia au forum national, Le Pays estime que c'est au comité d'organisation du forum de dire si oui ou non, ils doivent y prendre part.

 


© Droits réservés

Concernant la grève des policiers, Centrafric Matin dénonce l'attitude de la présidente de transition, Mme Cathérine Samba Panza, accusée par le journal d'être sourde aux revendications des policiers, alors que "l'appui de la police est très important, voire efficace aux côtés des forces internationales pour quadriller la ville de Bangui et les provinces".

"La sécheresse financière n'est pas une raison pour fermer la porte au dialogue social", écrit le journal.

Concernant l'insécurité qui est revenu au galop dans certaines provinces, des journaux tels que le Confident, le Palmarès et la Renaissance en rejettent la responsabilité sur les éleveurs peulhs. "Encore les Peulhs et toujours eux dans les provinces", a titré Le Pays.

Centrafric Matin est le seul quotidien paraissant à Bangui à s'être intéressé au drame survenu en méditerranée avec la mort par noyade de quelque 700 immigrés africains en partance pour l'Europe.

"Marrée noire en Méditerranée, les Centrafricains auraient dû envahir la France pour qu'elle change de politique", a titré à la Une le quotidien, rejetant sur l'ancienne puissance coloniale la responsabilité des maux dont souffrent aujourd'hui la Centrafrique.


Commentaire


Retour en haut