Archive

Centrafrique: Plaidoyer en faveur des victimes des exactions de la LRA

Trois sites susceptibles d'accueillir ces familles ont été identifiés à la sortie Est de la localité

 

Un plaidoyer en faveur de l'association des 136 des familles déplacées internes du Mbomou, victimes des exactions des rebelles de la Lord Resistent Army (LRA) de Joseph Kony s'est tenu le 4 février dans la salle de délibération de la Mairie. Cíétait en présence du sous préfet de Bangassou Stanislas Yama. Selon une source proche de la municipalité de Bangassou, trois sites susceptibles d'accueillir ces familles ont été identifiés à la sortie Est de la localité. Ces sites identifiés, selon la source, sont le résultat du travail de la mission composée des représentants de la municipalité, des déplacés internes et du service de cadastre de la localité. Le partage de parcelles de terrain en lots pour la construction d'habitation ou de travaux champêtres est exceptionnellement gratuit vu le contexte, a précisé le chef de service préfectoral du cadastre, qui prenait part à cette réunion.

 


© direct.cd
Olivier, 16 ans, a été enlevé par l'Armée de résistance du Seigneur (Lord's Resistance Army , LRA) en octobre 2009. Il a été le témoin d'attaques brutales perpétrées par la LRA contre des civils en RD Congo, et a été obligé d'y prendre part.
Selon la même source, le sous préfet Yama a instruit la Croix Rouge et les Affaires Sociales de mettre à sa disposition une liste comportant les noms et âges des déplacés internes du Mbomou à Bangassou. Nous avons besoin des terrains pour la construction de nos maisons et les travaux champêtres parce que nous ne retournerons plus là-bas à cause de l'insécurité grandissante, a déclaré l'un des chefs de famille. Nous ne souhaitons plus revivre ce que nous avons vécu. Nous voulons tout simplement nous installer à Bangassou, a-t-il ajouté. L'octroi des terres à ces personnes déplacées internes est conditionné au rapport du chef de service préfectoral du cadastre.

 



Commentaire


Retour en haut