Archive

La France salue le lancement de la mission militaire européenne en RCA

Paris a salué mardi la décision de líUnion européenne de procéder au lancement de la mission militaire européenne de conseil (Eumam Rca)

 

Paris a salué mardi la décision de líUnion européenne de procéder au lancement de la mission militaire européenne de conseil (Eumam Rca), approuvée par les chefs de la diplomatie européenne lors du conseil des affaires étrangères tenu ce lundi à Bruxelles.

Eumam Rca succède à la force opérationnelle européenne en République centrafricaine (Eufor Rca), qui a pris fin le 15 mars et qui avait assuré pendant près díun an la sécurisation de líaéroport et des 3ème et 5ème arrondissements de Bangui, en étroite coopération avec la mission internationale de soutien à la Centrafrique, líopération africaine Misca, puis la mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca) et líopération française Sangaris qui líappuie.

«Líengagement de líUnion européenne pour le renforcement de la capacité des Centrafricains à assurer la stabilité de leur territoire síinscrit ainsi dans la durée et síadapte à líévolution de la situation sur le terrain», a indiqué le ministère français des Affaires étrangères.

 


© france-amerique.com
Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères

Le Conseil européen a lancé líEumam Rca qu'il avait instituée le 19 janvier 2015, avec pour tâche de soutenir les autorités du pays dans le cadre de la préparation d'une réforme du secteur de la sécurité concernant les forces armées de la République centrafricaine.

Parallèlement, elle conseillera les autorités militaires centrafricaines sur les réformes nécessaires afin de transformer les forces armées du pays en une armée professionnelle, représentative sur le plan ethnique et soumise à un contrôle démocratique et aidera également la Minusca à mener à bien son mandat dans le domaine de la réforme du secteur de la sécurité et des procédures d'enquête.

L'Eumam Rca, basée à Bangui et dirigée par le général de brigade Dominique Laugel, de nationalité française, comptera jusqu'à soixante personnes avec un coût d'opération estimé à 7,9 millions Ä pour 12 mois.


Commentaire


Retour en haut