Archive

Des enfants centrafricains parlent de leur condition de vie à Samba Panza

Une trentaine díenfants centrafricains ont remis vendredi à Bangui à la Présidente de la Transition, Catherine Samba Panza, les recommandations de leur forum

 

Une trentaine díenfants centrafricains ont remis vendredi à Bangui à la Présidente de la Transition, Catherine Samba Panza, les recommandations de leur forum díune journée dans lesquelles ils mettent líaccent sur líamélioration de leurs conditions díexistence dans un environnement post-conflit.Le but de ce forum des enfants financés par líUnicef était de réunir les enfants de différents horizons en Centrafrique pour quíils témoignent des violences quíils vivent dans leurs régions respectives afin díattirer líattention des décideurs sur leurs cas.

Les tueries, la destruction des établissements scolaires et lieux culturels, les viols, les incorporations forcées dans les groupes armés ont été relatés par ces enfants. Ces violences ont impactés durablement sur leur vie ont-ils affirmé souhaitant que des actions concrètes puissent être menées par les décideurs afin de mettre fin à ces violences à leur endroit.

Ces enfants dont líâge varie de 10 à 16 ans ont recommandé principalement aux autorités la réinsertion des enfants soldats, les reconstructions des écoles, la fin de líinjustice et de líimpunité dans le pays, de même que líaccès gratuit aux soins médicaux et aux écoles.

 


© AFP

En recevant les doléances, la Présidente de la transition a reconnu la situation difficile que traversent les enfants centrafricains dans le conflit qui déchire le pays. Elle a jugé consistantes ces recommandations des enfants dont la réalisation permettra un retour à la paix en Centrafrique, grâce à leur prise en compte dans le forum national de réconciliation au mois prochain.

Le représentant de líUnicef en Centrafrique, Mohamed Malick Fall, a aussi joint sa voix à celle des enfants pour souligner le taux élevé de mortalité infantile dans le pays estimant que cela doit constituer une préoccupation pour les décideurs. Il síest dit prêt à soutenir le gouvernement dans les actions concrètes quíil aura à prendre en faveur des enfants.


Commentaire


Retour en haut