Archive

Le gouvernement burkinabè autorise l'expertise des restes de Thomas Sankara

Le gouvernement burkinabè autorise la famille Sankara à ouvrir la tombe du feu président à des fins díexpertise des restes, rapporte le compte rendu du Conseil des ministres tenu mercredi

 

Le gouvernement burkinabè, autorise la famille Sankara à ouvrir la tombe du feu président Thomas Sankara à des fins díexpertise des restes, rapporte le compte rendu du Conseil des ministres tenu la veille et dont APA a obtenu copie jeudi.

L'adoption du décret relatif au dossier Thomas Sankara, souligne le texte, "permet aux ayants-droit de feu Thomas Isidore Noël Sankara, président du Faso du 4 août 1983 au 15 octobre 1987, d'ouvrir la tombe supposée contenir son corps et de faire procéder à toutes expertises nécessaires à l'identification".

Le même conseil des ministres a adopté un rapport relatif à l'état des grands dossiers de crimes de sang et de crimes économiques en instance.

 


© panoramio.com

A ce propos, il note que "les dossiers les plus importants de crimes de sang en cours au Tribunal de grande instance de Ouagadougou concernent les affaires Thomas Sankara, Norbert Zongo, Boukary Dabo, Flavien Nébié, Salif Nébié".

A ceux-là, s'ajoutent "les découvertes macabres au domicile de François Compaoré, les crimes et délits contre les personnes et les biens commis lors de l'insurrection populaire de fin octobre 2014Ö", précise le document.

Le Conseil des ministres a instruit le ministère en charge de la Justice à prendre les mesures idoines pour donner une suite diligente à ces grands dossiers en cours au Tribunal de grande instance de Ouagadougou.


Commentaire


Retour en haut