Archive

La BAD va mettre 12 milliards à disposition de la RCA

La Banque Africaine de Développement (BAD) va débloquer un financement de 12 milliards de FCFA, en vue de contribuer à la feuille de route du gouvernement centrafricain

 

La Banque Africaine de Développement (BAD) va débloquer un financement de 12 milliards de FCFA, en vue de contribuer à la feuille de route du gouvernement centrafricain, a appris APA, de source officielle.
La feuille de route du gouvernement adopté par le Conseil National de Transition et accepté par les partenaires de la RCA préconise au moins quatre piliers de sortie de crise.

La lutte contre líinsécurité, la restauration de líautorité de líEtat, la réhabilitation des services sociaux de base et líorganisation díune élection acceptable par tous.

Pour soutenir le gouvernement dans la mise en úuvre de cette feuille de route, la BAD a apporté cette participation suite à sa mission díévaluation qui a séjourné dans le pays.

Ce financement est orienté vers la restauration des services sociaux de base et la promotion de líétat de droit, selon la source.

 


© afdb.org
Le premier volet du soutien de la BAD concerne le secteur de líEducation et de la santé. Des écoles, hôpitaux et certaines infrastructures dont beaucoup ont été détruits au moment des troubles militaro politique vont être construits ou réhabilités par la banque

La formation des nouveaux enseignants et personnels soignants est prise en compte dans ce projet de financement.

Les infrastructures socio-économiques pour relever le niveau de vie de la population sont également visées.

Des associations, des groupements reconnus par líEtat seront financés pour permettre à leurs membres de développer leurs activités pour maximiser les revenus afin de mener une vie descente.
Pour la Promotion de líétat de droit, des activités de réconciliation et de cohésion sociale pour permettre aux communautés de revivre comme dans le passé seront financées.

Le but de cet engagement de la BAD est de permettre aux Centrafricains que le conflit a rendus plus vulnérables de se relever pour mener une vie normale díantan, indique-t-on.


Commentaire


Retour en haut