Archive

Chimène, une chanson très vogue censurée dans les medias audiovisuels centrafricains

Elle a été interdite de diffusion à la radio et à la télévision par le Haut conseil de la communication de transition (HCCT), au motif quelle porte atteinte à la pudeur

 

"Chimène", une chanson très en vogue en Centrafrique, a été interdite de diffusion à la radio et à la télévision par le Haut conseil de la communication de transition (HCCT), au motif quelle porte atteinte à la pudeur et à lhonneur de la femme.

Titre au box-office et très aimé par les jeunes, "Chimène", du nom d'une femme, est interprété par l'orchestre "Sapeke musika maison mère" d'après une composition de Losseba Ngoutiwa. Ce dernier y chante de manière triviale la beauté de "Chimène", son élégance et ses formes opulentes.

 


© Wikipedia

"Cette composition n'est pas éducative et salit la femme qui en Centrafrique endure beaucoup de violences en ce moment trouble du pays", a notamment déploré le Haut conseil de la communication de transition.

En dehors de ces considérations, certains Centrafricains considèrent la mesure du Haut conseil comme une démarche visant à couper court à la rumeur distillée par de mauvais esprits qui ont vite fait de donner le prénom de "Chimène" à la président de la transition, Catherine Samba-Panza.


Commentaire


Retour en haut