Archive

Le processus de Brazzaville est le seul cadre qui puisse aider à rétablir la paix

Par la Minusca

 

Le Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la République Centrafricaine, Babacar Gaye, est rentré lundi après-midi à Bangui après avoir participé au 24è sommet de líUnion Africaine tenu à Addis Abeba (Ethiopie) le 31 janvier 2015.

En marge des assises de líUnion Africaine, le Chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), qui faisait partie de la délégation du Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki moon, a eu des contacts destinés à présenter les avancées dans le processus politique ainsi que les défis à relever pour appuyer les efforts de sortie de crise, notamment la réconciliation nationale à travers le Forum de Bangui.

Le numéro un de la MINUSCA a expliqué à ses interlocuteurs le bon démarrage des consultations populaires sur toute líétendue du territoire national malgré des poches de résistance dont le nombre se réduit de plus en plus, particulièrement grâce aux postures robustes des forces internationales.

 


© wordpress.com
Général Babacar Gaye, chef de la Minusca

ďLa MINUSCA continuera de protéger les consultations par les moyens que lui donne son mandat afin que tous les citoyens puissent síexprimer librement et que leurs vues soient prises en compte dans le cadre du Forum de BanguiĒ, a assuré le Chef de la MINUSCA.

Le Représentant spécial Gaye a aussi pris part à une réunion de concertation des Chefs díEtat de la Communauté Economique des Etats de líAfrique Centrale (CEEAC). Il síest réjoui que la rencontre ait réaffirmé, par la voix du Président tchadien Idriss Deby Itno, le soutien de líorganisation sous régionale au processus de Brazzaville que le gouvernement de Transition est en train de mettre en úuvre avec líappui de la communauté internationale. ďCe processus est le seul cadre qui puisse aider, à líheure actuelle, à rétablir la paix et la stabilité dans le paysĒ, a-t-il fait remarquer.

Les différents entretiens du Chef de la MINUSCA ont permis díenregistrer líappui renouvelé de la communauté internationale à la RCA aussi bien au niveau bilatéral que multilatéral dans les domaines financier, sécuritaire et humanitaire pour aider au retour de la paix et de la stabilité.


Commentaire


Retour en haut