Archive

L'ONU demande la libération du ministre des Sports

La mission de l'ONU en République centrafricaine MINUSCA s'est déclarée indignée par l'enlèvement dimanche du ministre centrafricain de la Jeunesse et des Sports, Armel Sayo,

 

La mission de l'ONU en République centrafricaine MINUSCA s'est déclarée indignée par l'enlèvement dimanche du ministre centrafricain de la Jeunesse et des Sports, Armel Sayo, et a réclamé sa libération immédiate.

[i "La MINUSCA condamne fermement cet enlèvement et [...] exige la libération immédiate et sans conditions du ministre et la fin de telles pratiques criminelles qui sapent les efforts destinés à restaurer l'autorité de l'Etat, à faciliter la réconciliation nationale et le retour de la paix"], a déclaré la mission dans un communiqué.

La mission a ajouté qu'en soutien aux autorités nationales, elle mettait en úuvre tous les moyens que lui donne son mandat "pour trouver une issue heureuse à ce grave incident et pour éviter la répétition de tels actes intolérables".

 


© Radio Okapi
Le général Babacar Gaye, chef de la Minusca
Le représentant spécial du secrétaire général pour la République centrafricaine et chef de la MINUSCA, Babacar Gaye, a exhorté les groupes armés à sortir de la spirale de violence inutile et à s'insérer résolument dans le cadre des consultations en vue de leur participation au Forum de Bangui destiné à créer les conditions d'une paix durable en République centrafricaine.

Pour sa part, la coordonnatrice humanitaire principale pour le pays, Claire Bourgeois, a appelé à mieux protéger les communautés déplacées après avoir visité vendredi Batangafo, où se trouvent plus de 30.000 déplacés. Elle a estimé que des mesures urgentes étaient nécessaires pour protéger les civils qui risquent d'être attaqués, notamment dans l'ouest.


Commentaire


Retour en haut