Archive

Communiqué conjoint Ex-Séléka et Anti Balaka

Par Colonel Ibrahim Jonas Hakouma et Commandant Benoit Denamse

 

Nous Front Populaire pour la Renaissance de Centrafrique (FPRC) Ex- Coalition SÉLÉKA et ANTI- BALAKA, mettons en garde le gouvernement kleptocratique et anti constitutionnel de Bangui díarrêter sa campagne contre la Paix et líunité nationale.

Nous apprenons des sources proches de la Présidence de transition illégitime, líenvoi très prochainement, des émissaires du gouvernement dans des provinces pour propager des messages mensongers contre la Paix, la Sécurité, la cohésion sociale et de faire la promotion du Forum Exclusif de Bangui, qui se prépare dans líopacité totale à líimage de Catherine Samba Panza.

Nous qualifions ce comportement, díirresponsable et de provocation préméditée. De ce fait, nous níacceptons pas la présence de ces émissaires fantoches dans nos zones de juridictions respectives (Ex-Séléka et Anti Balaka), nous déclinons toute responsabilité pour ce qui adviendra et nous prenons líopinion nationale et internationale à témoin.

 


© DR
Nous demandons également à Monsieur Charles Malinas, Ambassadeur de France et Président de transition auto proclamé de Bangui, díarrêter son ingérence directe dans les affaires courantes de la République Centrafricaine, nous condamnons avec la plus grande fermeté cette attitude machiavélique du temps de colonialisme révolu, quíexerce Monsieur líAmbassadeur de France en poste à Bangui contre la Paix et contre la cohésion sociale en RCA.

Nous (Ex-Séléka et Anti Balaka), disons ceci :
ē Non à la Division, au Népotisme, à la Démagogie au Colonialisme, à líexode de la population, à líInsécurité, au Mensonge planifié et au Forum Exclusif de Bangui.

ē Oui à la Sécurité Nationale, pour une justice sociale, pour un Forum Inclusif, pour une véritable réconciliation nationale, pour une Paix Durable, pour une Cohésion Sociale, pour un retour assisté de tous les déplacés, pour líAmour de la Patrie, et pour un Développement réel de notre Pays, la République Centrafricaine.

Nous (Ex-Séléka et Anti Balaka), renouvelons notre appui indéfectible et inconditionnel au pourparler de Nairobi au Kenya pour la Paix, tant voulue par la majorité silencieuse en Centrafrique.
Ensemble, sans exclusion, nous allons bâtir notre pays, la République Centrafricaine.


Commentaire


Retour en haut