Archive

Le FRPC dénonce: des soldats français ouvrent le feu sur une manifestation à Bria, 4 morts.

Par le FRPC

 

Dans la nuit du vendredi 9 au samedi 10 janvier 2015, sous prétexte de procéder au désarmement díun de nos combattants, les éléments français de líopération SANGARIS ont froidement abattu le soldat Al bakher Ali Hissein de FPRC Ex SÉLÉKA chez lui devant sa famille, à Bria, à 21 heures.

Exacerbée par un tel crime odieux, la population de Bria, particulièrement les jeunes et les femmes, síest soulevée et est descendue massivement dans la rue le 10 janvier 2015.

Les soldats de la Mission SANGARIS níont pas hésité un seul instant à tirer sur la foule, tuant sur place 4 (quatre) personnes et blessant 18 (dix huit ) autres tous que des jeunes de moins de 18 (dix huit) ans.
La Direction Politique de líEx-Coalition SELEKA, condamne fermement ce lâche assassinat et réaffirme sa solidarité indéfectible avec tous les combattants et les militants, particulièrement la population de Bria dans la lutte que líEx-Coalition SELEKA continue de mener contre líinjustice, la domination et líasservissement.

 


© DR
Des soldats français en Centrafrique
Elle adresse aux familles éprouvées, en cette douloureuse circonstance infligée par les ennemis de la paix, leurs condoléances les plus attristées.

La Direction Politique de líex coalition SELEKA prend à témoin líopinion nationale et internationale des agissements inacceptables de certains éléments des troupes venues en Centrafrique pour aider au processus de la Paix.

La Direction Politique de líEx-Coalition SELEKA dégage toute responsabilité quant aux conséquences qui pourraient survenir et síinterroge sur les véritables motivations des auteurs de tels actes crapuleux au moment où elle síattèle, avec les autres groupes politico militaires, à la recherche des solutions de crise acceptable par toutes les parties.

La Direction Politique de líex coalition demeure convaincue que le processus entamé à Nairobi au Kenya, sous les auspices de la Communauté Internationale (CEMAC, CEEAC, Union Africaine et Nations Unies) est irréversible et quíaucun obstacle ne pourrait síopposer à la volonté inébranlable du peuple.

Fait à Bangui le 11 janvier 2015
La Coordination Politique de FPRC, Ex SÉLÉKA


Commentaire


Retour en haut