Archive

Le 12e Sommet des chefs d'Etat de la Cemac reporté

Initialement prévu les 7 et 8 Janvier 2015 à Libreville au Gabon, il a été reporté à "une date ultérieure"

 

Initialement prévu les 7 et 8 Janvier 2015 à Libreville au Gabon, le Sommet des chefs d'Etat de la Communauté économique et monétaire des États de l'Afrique centrale (Cemac) a été reporté à une date ultérieure.

Le communiqué annonçant ce report níavance ni les raisons du report ni la nouvelle date du sommet des six chefs díÉtat de la sous-région. Líordre du jour de cette rencontre prévoyait cependant des sujets de grand intérêt.

En dehors de la libre circulation des personnes et des biens, du démarrage de la compagnie Air Cemac ou la crise centrafricaine restés sur la table depuis assez longtemps, les dirigeants du Congo, du Gabon, du Tchad, de la Centrafrique, de la Guinée équatoriale et du Cameroun doivent également prendre à bras le corps la menace Boko Haram.

Parmi les nouveux dossiers pressentis à la réunion des chefs díEtat, sur le plan économique ; la baisse très prononcée des prix du pétrole sur le marché international, au cours des six derniers mois. Cinq parmi les six pays de la communauté sont producteurs de pétrole et de gaz dont certains en tirent líessentiel des ressources budgétaires.

 


© DR
Dans un communiqué publié à la fin du mois de décembre, la Banque des États de líAfrique centrale (BEAC) annonçait un taux de croissance prévisionnel de 5% en 2015, soit une légère hausse par rapport à líannée précédente (4,9% en 2014).

Même si la communauté compte, notamment, sur le dynamisme du secteur non pétrolier et baisse des tensions inflationnistes pour tenir ces hypothèses, de nombreux facteurs à risque influencent ces perspectives. Outre la baisse plus prononcée que prévue des cours du pétrole, une reprise plus lente dans la zone euro, le ralentissement de la demande des pays émergents, la menace des groupes terroristes (Boko Haram) et la persistance de la crise en République centrafricaine sont autant de facteurs à risque pour les économies de la Cemac.

En 2014, la croissance de la zone Cemac est retombée à 4,9% alors que les prévisions antérieures líestimaient 5,6%, contre 1,3% en 2013.

Dans líattente du nouveau programme de cette réunion tant attendue, au regard des dossiers à traiter, líagenda des chefs díEtat prévoit, au cours de ce mois, la Coupe díAfrique des nations dont nombreux parmi eux devraient assister à líouverture, le 17 janvier à Bata en Guinée équatoriale. La fin du mois, les assises de líUnion africaine prévues à Addis-Abeba, en Ethiopie, figurent également parmi leurs préoccupations.


Commentaire


Retour en haut