Archive

Le président tchadien choqué par les accusations de soutien à la Séléka

Idriss Deby Itno affirme qu'il défie "quinconque capable de fournir la preuve de ces allégations"

 

Idriss Deby Itno est revenu sur líescalade de violences en Centrafrique ces dernières semaines, lors de son traditionnel discours de fin d'année et de Nouvel an, prononcé le 31 décembre dernier.

Le chef de l'Etat tchadien síest dit profondément choqué par les fausses accusations alimentées par une campagne de dénigrement et de mensonge systématiques contre son pays líaccusant de soutenir la Séléka. «Je défie quiconque, je dis bien quiconque, capable de fournir à líopinion internationale, la preuve de ces allégations. Le Tchad síest toujours préoccupé de la situation sécuritaire en Centrafrique et nía ménagé aucun effort depuis 1994, pour appuyer techniquement, matériellement et financièrement ce pays frère et voisin à rétablir la paix et la stabilité dans les limites de ses frontières» a martelé le président tchadien.

 


© DR
Le président tchadien, Idriss Deby Itno
Síadressant aux Tchadiens pour les habituels vúux du nouvel an, Idriss Deby Itno exhorte ses compatriotes au respect de líautorité de líEtat, qui représente pour lui, une des priorités majeures de 2015.

Líassainissement et à la moralisation de la vie publique tenaient une place importante dans le discours de ce 31 décembre 2014. Le Chef de líEtat tchadien a rappelé aux agents de líEtat quíils doivent prendre conscience de líimportance et de la noblesse de leurs missions en améliorant leurs performances. Ils doivent travailler avec méthodes et abnégation tout en faisant preuve díune haute conscience professionnelle et de compétence».


Commentaire


Retour en haut