Archive

Le parquet financier vise Patrick Balkany dans le cadre d'une enquête pour "corruption d'agent public"

Le maire UMP de Levallois-Perret est visé par une plainte déposée par la République centrafricaine

 

Le parquet financier a ouvert une enquête pour corruption d'agent public étranger contre le maire UMP de Levallois-Perret Patrick Balkany à la suite d'une plainte déposée par la République centrafricaine à la mi-novembre.

La Centrafrique accuse Patrick Balkany d'avoir joué les intermédiaires pour régler le litige entre le groupe Areva et le précédent gouvernement centrafricain, à propos du rachat de la société minière Uramin, ce qui aurait donné lieu au versement de plus de 30 millions d'euros de commissions.

C'est la troisième affaire qui vise le maire de Levallois, déjà mis en examen pour corruption passive et blanchiment de fraude fiscale notamment.

 


© Droits réservés
Patrick Balkany
L'ancien président Bozizé visé aussi
Cette plainte visait également l'ancien président centrafricain François Bozizé, le pays l'accusant de s'être constitué un riche patrimoine au préjudice de la nation. Le parquet national financier avait déjà ouverte une enquête contre lui le 15 décembre dernier, pour détournements de fonds publics, corruptions d'agents publics étrangers, et blanchiment de ces délits.

Arrivé au pouvoir en 2003 après avoir renversé Ange-Félix Patassé, François Bozizé avait été lui-même chassé en mars 2013 par l'ex-rébellion Séléka, à dominante musulmane dans un pays très majoritairement chrétien. Après des mois de violences communautaires et interreligieuses, qui ont vu la France intervenir sous mandat de l'Onu, le chef des rebelles Michel Djotodia avait démissionné en janvier 2014, remplacé par une présidente de transition, la maire de Bangui Catherine Samba Panza.


Commentaire


Retour en haut