Archive

Samba-Panza décrète le 30 décembre "Journée de prières" obligatoire

Un décret présidentiel publié mercredi instaure le 30 décembre 2014, "Journée de prières en Centrafrique"

 

Reprenant les habitudes de confusion de genre de François Bozizé, Catherine Samba-Panza, l'intérimaire du Palais de la Renaissance, a hier mercredi, un Décret présidentiel instaurant le Mardi 30 décembre 2014, décrétée "Journée de prières en Centrafrique."

Selon le texte:
[i «En accord avec toutes les confessions religieuses, la journée du mardi 30 décembre est déclarée exceptionnellement journée de prières.
[...] Cette décision doit témoigner notre reconnaissance à Dieu pour toutes les merveilles qu'il déploie chaque jour en faveur du peuple centrafricain, en ce qui concerne les actions de consolidation de la paix, de la sécurité et de l'amour du prochain».]

 


© DR
Cathérine Samba Panza, présidente de la transition en RCA
Corollairement, le ministre de l'Administration du territoire et celui de la sécurité publique ont instruction de veiller à ce que: «les débits de boissons, bars et restaurants soient fermés de 6 à 18h, heure locale».

Pour information, rappelons que l'Article 19 de la "Charte de la Transition" de 2013, valant Constitution provisoire spécifie que :

"La République Centrafricaine est un Etat de droit, souverain, indivisible, laïc et démocratique."

Le décret présidentiel est donc illégal, et allant à l'encontre de la liberté de chacun d'avoir ou pas des croyances religieuses. La Centrafrique n'est pas un pays de religion d'Etat et tous les centrafricains ne sont pas des croyants.


Commentaire


Retour en haut