Archive

Le secrétaire d'Etat français aux Anciens combattants en Centrafrique

Jean-Marc Todeschini a choisi de passer le réveillon de Noël auprès des soldats français basés dans ce pays

 

Le secrétaire díEtat aux Anciens combattants, Jean Marc Todeschini est arrivé en Centrafrique. Un voyage express pour passer le réveillon auprès des soldats français en poste à Bangui.

A Bangui la présence française représente prés de 1900 militaires. Parmi eux des militaires du 1er Régiment díInfanterie de Sarrebourg. Le mardi 16 décembre dernier, deux soldats de cette unité avaient été blessés par une grenade lancée dans leur direction alors quíils effectuaient une patrouille. Un détachement du 1er RHC (régiment d'hélicoptères de combat) basé à Phalsbourg est également présent sur place.

Un an près le lancement par la France de líopération Sangaris, le 5 décembre 2013, Jean Marc Todeschini va sur place pour échanger avec les militaires qui vont en partie quitter le pays. «Progressivement, la France va se retirer. Au printemps nous serons à 1 500», a indiqué le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, vendredi 5 décembre 2014.

 


© France 3/ Jp Petitcolas
Jean-Marc Todeschini (g)

Un an près le lancement par la France de líopération Sangaris, le 5 décembre 2013, Jean Marc Todeschini va sur place pour échanger avec les militaires qui vont en partie quitter le pays. «Progressivement, la France va se retirer. Au printemps nous serons à 1 500», a indiqué le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, vendredi 5 décembre 2014.

À líorigine de ces violences intercommunautaires, la chute en mars 2013 du régime de François Bozizé, renversé après dix ans au pouvoir. En décembre 2013, les communautés chrétiennes et musulmanes de Centrafrique síétaient déchirées plongeant le pays dans le chaos et líhorreur des massacre à grande échelle. La France avait alors décidé de lancer líopération militaire Sangaris avec líenvoie de prés de 2 000 hommes pour mettre fin aux tueries. Les belligérants avaient signé en juillet dernier à Brazzaville un accord de cessez-le-feu après huit mois de violences meurtrière.


Commentaire


Retour en haut