Archive

Le Premier ministre plaide pour une prolongation de six mois de la transition

Les autorités centrafricaines plaident pour une prolongation de six mois de la période de transition qui arrive à échéance au mois de février prochain

 

Les autorités de la République centrafricaine, dans líoptique díéviter un vide constitutionnel, plaident pour une prolongation de six mois de la période de transition qui arrive à échéance au mois de février prochain, a déclaré le Premier ministre Mahamat Kamoun.

"Dès lors que nous avons tous tiré le constat selon lequel les élections ne peuvent pas être techniquement organisées díici février 2015, il fallait pour éviter un vide constitutionnel, prendre des dispositions en vue díobtenir líautorisation de pousser cette période de transition de six mois" a déclaré le Premier ministre Mahamat Kamoun , mardi, à son retour de Brazzaville.

"Pour éviter un vide constitutionnel, a-t-il ajouté, les trois têtes de la transition ont saisi le président congolais Dénis Sassou Ngessou, médiateur dans la crise centrafricaine par une requête tendant à la prolongation de la période de transition de six mois".

 


© RFI
Mahamat Kamoun
Le chef du gouvernement Kamoun, síétait rendu lundi à Brazzaville pour obtenir líavis du médiateur dans la crise centrafricaine sur deux points : la prolongation de la période de transition de six mois et la relecture du code électoral en ce qui concerne le processus électoral.

Selon Mahamat Kamoun, "Il síagissait díune requête qui a été signée par les trois têtes de la transition, à savoir le président de la république, le président du conseil national de transition et le premier ministre, requête tendant à solliciter líavis conforme du médiateur en, vue de la prorogation de la transition".


Commentaire


Retour en haut