Archive

4,5 millions de francs CFA pour les Seleka en colère

Les membres de l'ex-rébellion manifestaient dans les rues contre le projet de les renvoyer en province et contre le non paiement de leurs primes de cantonnement

 

Le calme est revenu jeudi 13 novembre au soir à Bangui, aux abords des sites de cantonnement des anciens combattants de la Seleka. Le matin, les membres de l'ex-rébellion, cantonnés dans trois sites, ont manifesté dans les rues contre le projet de les renvoyer en province et contre le non paiement de leurs primes de cantonnement. Les Seleka ont même menacé de faire sauter le dépôt de munitions d'un de leurs camps.

 


© RFI
Une réunion a eu lieu entre leurs représentants et le Premier ministre. Celui-ci a suspendu le processus de délocalisation et a accepté de verser un à-valoir de 4,5 millions de francs CFA sur les primes non payées, selon Moustapha Sabone, coordinateur général du Front populaire pour la renaissance de Centrafrique (FRPC, Seleka).

"La délégation a soumis ses doléances, et le Premier ministre les a écoutées. Des promesses ont été faites, comme la suspension de la mesure de relocalisation des personnes cantonnées. Le Premier ministre a fait savoir qu'il s'agissait de la décision du président de la République", a indiqué Moustapha Sabone, Coordinateur général du FRPC.


Commentaire


Retour en haut