Archive

RCA: Affaire d'Angola, communiqué de la société civile

Par la Société civile centrafricaine

 

En date du 03.11.2014, le Collectif «Touche pas à ma Constitution», «le Conseil National des Centrafricains» (CNC) ainsi que le groupe «Debout pour la Centrafrique» (DPLC) avaient lancé un vibrant et solennel appel aux Conseillers Nationaux (CNT) afin quíils prennent leur responsabilité historique dans les 48h, síagissant de la gestion du DON angolais pour lequel se pose des questions de transparence, díutilisation orthodoxe et díusage conforme à líintérêt supérieur de la Nation.

 


© DR
En réponse, il a été porté à notre attention que le président du CNT était absent du territoire.
Nous tenons à informer le grand public que nous, signataires de cet appel, sommes toujours dans líattente díune réponse. Faute de quoi, nous prendrons nos responsabilités.

[b Fait à Dakar et Paris 06. 11. 2014
ONT SIGNE:
-Coordonateur Général Adjoint du Collectif «Touche pas à ma Constitution»: Gérard NGA BOUKANGA GONOGUELE,
-Animateur du Conseil National des Centrafricains pour la Paix et líUnité: Jean- Pierre REDJEKRA,
-Président de DEBOUT POUR LA CENTRAFRIQUE: Philippe MAKOUNDJI

Ampliations :
- A son Excellence Denis Sassou Guesso, Médiateur international dans la crise centrafricaine,
- A son Excellence Monsieur le Président de la République díAngola,
- A son Excellence Madame la Présidente Cheffe de líEtat de la Transition, RCA
- A son Excellence Monsieur le Président du Conseil National de Transition, RCA
- A son Excellence Monsieur le Premier ministre Chef du Gouvernement de Transition, RCA
- A son Excellence Monsieur lí Ambassadeur de France en RCA,
- A son Excellence Le Représentant de líUnion Européenne en RCA,
Au Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en RCA.


Commentaire


Retour en haut