Archive

Neuf millions d'euros pour la rénovation de l'aéroport de Bangui

Les fonds ont été octroyés vendredi par LíAgence française de développement (AFD) et la Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC)

 

LíAgence française de développement (AFD) et la Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC) ont octroyé à la Centrafrique deux subventions de plus neuf millions díeuros destinées au projet díextension, de modernisation et de mise aux normes IATA et OACI de líaéroport international Bangui Mpoko.

La signature de deux conventions a au lieu vendredi à Bangui entre le ministre des Transports, Arnaud Djoubaye Abazene , et le directeur général de l'Agence pour l'exécution des travaux d'intérêts publics en Centrafrique (AGETIP-CAF), Marcel Nganassem.

La cérémonie a eu lieu en présence, notamment, de l'ambassadeur de France, Charles Malinas, et du représentant de l'Agence française de développement(AFD), Julien Boglietto .

De cinq millions d'euros dont deux millions destinés au projet des travaux à haute intensité de main d'úuvre (THIMO) IV, la subvention de l'AFD est complétée par celle de la Banque de développement des Etats de l'Afrique Centrale (BDECA) estimée à trois milliards de FCFA.

Les deux subventions permettront de passer à la phase de mise en úuvre effective du projet de sécurisation de l'aéroport à travers la clôture de périmètre de l'aéroport international Bangui Mpoko.

Ce projet concerne, entre autres, la réhabilitation du balisage lumineux des chaussées aéronautiques, le dispositif d'approche lumineux, la construction de la centrale électrique et la clôture. Les études d'impact environnemental et social démarreront dans les prochains jours et les travaux de clôture de l'aéroport débuteront au début de l'année 2015.

 


© aeroportbangui.org
Ď'La signature des présentes conventions témoigne l'engagement de l'AFD et de la BDEAC à soutenir la feuille de route du gouvernement et du gouvernement d'urgence pour le relèvement durable (PURD), dont l'un des piliers est la poursuite des réformes économiques et la promotion d'une croissance durable'', a affimé le ministre centrafricain des Transports Arnaud Djoubaye Abazene.

Il a par ailleurs lancé un appel aux déplacés internes du site de camp Mpoko, leur demandant de regagner les nouveaux sites préparés par le gouvernement.

L'ambassadeur de France en Centrafrique, Charles Malinas, a pour sa part mis en relief l'importance de l'aéroport de Bangui. Ď'C'est la respiration du pays. C'est la possibilité, malgré les crises, les grandes difficultés qu'elle traverse, pour la Centrafrique de rester ouverte sur le monde'', a-t-il dit.

L'aéroport Bangui Mpoko a été mis en service en 1967.


Commentaire


Retour en haut