Archive

Centrafrique: Ras le bol et démission à la CEI

«La majorité présidentielle préférait prendre le temps de la réflexion pour évaluer líimpact de la démission collective sur le processus électoral»

 

Alors que les chiffres des décomptes de vote tombent au compte goutte, líon enregistre une vague de démission à la Commission électorale indépendante. Pas moins de huit représentants et membre de líinstitution on claqué la porte ce jeudi 27 janvier 2011. Parmis eux, des représentants de trois candidats à líélection présidentielle. Les représentants de Martin Ziguélé, Jean-Jacques Demafouth et Emile Gros-Raymond Nakombo ont annoncé leur décision dans un courrier adressé au président contesté de la CEI le pasteur Joseph Binguimalé. Le président sortant François Bozizé et son parti KNK étant donnés favoris du scrutin présidentiel et législatif du dimanche 23 janvier 2011.

 


© centrafrique-presse.over-blog.com/
Images d'illustration
Citant de graves manquements, líopposition dit ne pas souhaiter être associée à des résultats tronqués. Elle déplore notamment que ses représentants dans les bureaux de vote níait pas reçu copies des procès verbaux, comme le prévoit le code électoral. Dans son courrier, elle proteste également contre le bourrage díurnes parallèles et la disparition de registres díémargements. Huit délégués à la coordination de la commission électorale ont démissionné, dont le vice président de la CEI Gabriel Jean Edouard Koyambounou. Les représentants des candidats de líopposition ne participent pas non plus au traitement des procès verbaux au siège de la CEI. Lorsque líopposition avait dévoilé mardi son intention de contester les résultats, le parti au pouvoir avait immédiatement relégué ces protestations au rayon de cris díorfraie, émanant de candidats «impopulaire et de mauvaise foi». Cette fois ci líentourage de François Bozizé, a dit à RFI que «la majorité présidentielle préférait prendre le temps de la réflexion pour évaluer líimpact de la démission collective sur le processus électoral».

 



Commentaire


Retour en haut